Actualités

 

 gp2021 ga gp v2

Oudart Opportunités France

Chère Cliente, Cher Client,

Un nouveau prix vient d’être décerné à Oudart Opportunités France par l’AGEFI : notre fonds est le 3ème meilleur fonds investi en actions françaises toutes capitalisations confondues.

Ce prix vient saluer la stratégie orientée sur les histoires de croissance qui sont nombreuses sur la bourse française.

Les entreprises dans lesquelles nous sommes investis recouvrent une grande diversité de secteurs : la santé, la technologie, le luxe, la logistique, l’habitat pour ne citer que les principaux.

Oudart Opportunités France affiche une forte surperformance 2020 et 2021 par rapport à son indice de référence.

Sur 10 ans, la performance annualisée est de 11,33%.

Nicolas Brault
Directeur Général
 
Achevé de rédiger le 2 décembre 2021
Document d’information sans valeur contractuelle
 
 
 

Au mois de mai déjà, nous évoquions l’inquiétude des marchés financiers à propos d’une éventuelle hausse des taux d’intérêt. Depuis, ils avaient eu plutôt tendance à refluer, sans raison très précise, mais sans doute avec l’impression que le pic de croissance était passé en Chine et aux Etats-Unis et que la hausse des prix, très évidente depuis plusieurs mois, était transitoire.

Et voilà que cette hydre revient !

Et il y a quelques raisons :

-        L’inflation est peut-être plus élevée qu’on ne l’envisageait. Les entreprises rencontrées l’évoquent de plus en plus. Le prix des matières premières s’est clairement envolé depuis le début de l’année et les goulots d’étranglement se multiplient pour de multiples raisons, sanitaires pour les chaussures de sport fabriquées au Vietnam, logistiques avec des coûts du fret en forte augmentation, ou industrielles par exemple en ce qui concerne les semi-conducteurs, voire humaines avec un manque de main d’œuvre disponible dans certains métiers. Les entreprises qui font tout pour augmenter leur productivité, n’ont souvent d’autre choix que d’augmenter les prix de certains produits.

-        Les banques centrales prennent acte de l’amélioration de la conjoncture et annoncent la fin des mesures exceptionnelles mises en place au début de 2020. La plus importante d’entre elles, la Fed américaine a ainsi annoncé que les achats d’actifs allaient diminuer à partir de la fin de cette année pour se terminer mi-2022. Elle annonce également que les taux directeurs actuellement dans une fourchette de 0 – 0.25 % devraient augmenter dès la fin de ce programme de rachat d’actifs.

-        Avec un coût de la vie en hausse en ce moment de 5 % environ aux Etats-Unis, ou de 3 % en Europe, les taux réels sont clairement négatifs et beaucoup de banquiers pensent que ce n’est pas sain à ce point. Les obligations « high yield », c’est-à-dire émises par des entreprises mal notées, ont également des taux de rendement négatifs pour beaucoup d’entre elles.

Il est donc logique que le marché des obligations anticipe une remontée des taux dans les prochaines semaines.

Si des forces contradictoires très puissantes n’ont pas disparu – concurrence des pays à main d’œuvre peu chère – technologie de plus en plus puissante – dette élevée – démographie vieillissante, nous nous préparons à un tel mouvement et nos fonds obligataires réduisent encore un peu la sensibilité de leur portefeuille déjà pourtant assez faible.

A court terme, les actions peuvent subir des conséquences négatives. A moyen ou long terme, une certaine remontée des taux accompagnant une hausse limitée des prix n’est pas nécessairement un phénomène dont il faut avoir peur, surtout si les entreprises arrivent à démontrer une fois de plus leur agilité. La déflation, que l’on a pu craindre très régulièrement au cours des dernières années, est un spectre particulièrement inquiétant et l’on peut se réjouir de nous en débarrasser. Si la hausse des taux se fait en bon ordre et reste dans des limites raisonnables, ce peut être une bonne nouvelle. Si elle marque un retour à une situation plus normale, les épargnants s’en satisferont.

Jean-Philippe Mollet

Directeur

Achevé de rédiger le 24 septembre 2021

Document d’information sans valeur contractuelle

 

 

 

 

bronze 2021 categorie vecto petites et moyennes france oudart300px                                                                                                                   image site nb

 

Chère Cliente, Cher Client,

Nous sommes heureux de partager avec vous le prix qui vient d’être décerné à notre fonds Oudart Opportunités France avec le globe de bronze des fonds investis dans les petites et moyennes valeurs françaises, et qui récompense ainsi notre politique de gestion.

OUDART OPPORTUNITÉS FRANCE

Oudart Opportunités France est investi dans des entreprises de croissance.

La dynamique de croissance des valeurs sélectionnées peut être régulière ou forte, permettant d’allier la dimension résiliente du portefeuille tout en sachant capter des opportunités de trajectoires en très fort développement mais plus risquées.

La gestion du fonds s’inscrit dans une logique patrimoniale, c’est-à-dire privilégiant l’investissement sur le temps long, capable d’accompagner les entreprises sur plusieurs cycles, aussi longtemps que leur parcours de croissance nous semble le justifier. Par voie de conséquence, le taux de rotation du portefeuille est relativement faible.

Le fonds se caractérise par une gestion active, assez concentrée sur des convictions fortes, privilégiant la croissance durable. Innovation, internationalisation, leadership de niches, solidité du bilan sont des critères chers à nos yeux. Nous attachons une grande importance à l’empreinte climatique du portefeuille et la gouvernance constitue un filtre souvent décisif. La bourse française est riche en entreprises familiales qui souvent façonnent des trajectoires de croissance maitrisée.

A titre d’illustration, certains thèmes guident de longue date le fonds :

-          Digitalisation et technologie : Esker, Soitec, Dassault Systèmes

-          Santé et medtech : Sartorius Stedim, Biomérieux, Virbac

-          Luxe : Rémy Cointreau, Hermès

-          Industriels de croissance : Somfy, ID Logistics

-          Modèles résilients : FDJ

Nicolas Brault
Directeur Général
Achevé de rédiger le 21 septembre 2021
Document d’information sans valeur contractuelle

 

Depuis le 30 juin 2021, les déclarations de don manuel peuvent être effectuées en ligne par le donataire directement sur son espace personnel sécurisé sur impôts.gouv dans la rubrique « Vous avez reçu un don ? > Déclarez-le ».

Pour rappel, les dons manuels sont des donations effectuées de « la main à la main », par la remise matérielle de la chose donnée. Il peut s’agir d’un don manuel d’une somme d’argent, de valeurs mobilières ou plus rarement d’un autre bien mobilier (par exemple or, bijoux,…).

Fiscalement, les dons manuels ne sont pas par eux-mêmes imposables lors de leur réalisation, contrairement aux donations. Ils le sont lors de leur révélation, qu’elle soit spontanée ou subie (à la suite d’une question de l’Administration fiscale par exemple), lors d’une nouvelle donation par le donateur, ou au plus tard au jour de son décès.

Le tarif des droits de donation et les abattements applicables sont ceux en vigueur au jour du fait générateur de l’impôt (la révélation). Lorsque le don manuel est imposé au décès du donateur, les droits de succession sont applicables.

En l’absence de révélation spontanée du don manuel au moment de sa réalisation, il s’agit donc d’un différé d’imposition, intervenant au plus tard au décès du donateur.

La révélation spontanée du don manuel, par le biais d’une déclaration fiscale, présente des avantages. Elle permet de bénéficier du rappel fiscal tous les 15 ans (renouvellement des abattements et des tranches basses du barème), des exonérations de dons de somme d’argent par exemple (31 865 euros tous les 15 ans, sous certaines conditions) et de figer les valeurs des biens transmis (pas de surcoût fiscal si la valeur des biens donnés a augmenté au jour de l’imposition).

La déclaration fiscale doit être effectuée par le donataire, dans le mois suivant le don par le biais d’un formulaire Cerfa n°2735 et accompagnée du paiement des droits de donation le cas échéant. Cette déclaration doit être déposée, par voie postale, en double exemplaire auprès du service des impôts des entreprises (pôle enregistrement) du domicile du donataire.

Désormais, cette déclaration peut être faite par voie entièrement dématérialisée et sécurisée sur son espace personnel en ligne.

Toute personne majeure, disposant d’un numéro fiscal, même si elle est rattachée au foyer fiscal de ses parents, peut donc effectuer cette déclaration en ligne, en créant un espace numérique personnel le cas échéant.

Pour les enfants mineurs (ne disposant pas de numéro fiscal), les représentants légaux peuvent effectuer la déclaration en ligne sur leur propre espace personnel, uniquement s’ils sont les donateurs. Dans le cas inverse (par exemple don manuel d’un grand-père à son petit-fils mineur), la déclaration par voie postale reste la seule possibilité.

L’historique des dons manuels déclarés par voie dématérialisée apparaitra dans la rubrique Vous avez reçu un don ? > Déclarez-le > Je souhaite consulter mes déclarations de dons ».

Blanche de Labarre

Ingénierie Patrimoniale

  

Achevé de rédiger le 20 septembre 2021

Document d’information sans valeur contractuelle